HOMMAGE AUX POILUS 1914-1918 - Philippe Fourcadier
        
HOMMAGE AUX POILUS 1914-1918
"On distingue de longs fossés en lacis où le résidu de nuit s'accumule. C'est la tranchée. Le fond en est tapissé d'une couche visqueuse d'où le pied se décolle à chaque pas avec bruit, et qui sent mauvais autour de chaque abri, à cause de l'urine de la nuit. Les trous eux-mêmes, si on s'y penche en passant, puent aussi, comme des bouches".

Henri Barbusse. LE FEU
Flammarion 1965




Galerie évolutive
Fau de Peyre (Lozère)
Top